L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!
Bienvenue sur notre Forum.

L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!

Espace de Débats d'idées, d'Echanges et de Communication Intelligente  
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur l'Algérie au Cœur, à Corps et à Cris - Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments en notre compagnie. - Want Too Free! Où Va l'Algérie!

PageRank
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 171 le Lun 29 Aoû 2011 - 21:50
Statistiques
Nous avons 860 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est mumus

Nos membres ont posté un total de 188555 messages dans 4365 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires




i-Gratuit.info - Référencement 100% gratuit

Tchat Blablaland
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! sur votre site de social bookmarking
Facebook
My Great Web page

Partagez | 
 

 Les reçettes d'exportation de l'Algérie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
**Amimer**
Maître-Posteur
Maître-Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5694
Age : 32
Localisation : Alger et partout
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Les reçettes d'exportation de l'Algérie ...   Ven 18 Jan 2008 - 1:49

Les reçettes d'exportation de l'Algérie seraient 75 Milliard en 2008


“La revue annuelle de l’Algérie, opérée par les experts du Fonds monétaire international, va être examinée par le conseil d’administration du fonds fin janvier.” C’est du moins ce que souligne M. Patrick Gay,


conseiller financier à la mission économique de l’ambassade de France, dans le dernier numéro de “Lumière d’Algérie”. M. Patrick Gay rappelle que “le rapport, rédigé après une mission de trois semaines à Alger en novembre dernier, durant laquelle les économistes du fonds ont pu avoir des entretiens avec les principaux responsables économiques du gouvernement et de l’administration algérienne, souligne la conjoncture extrêmement favorable dont bénéficie actuellement l’économie algérienne”. La hausse des prix internationaux des hydrocarbures, écrit M. Patrick Gay, donne à l’Algérie des moyens financiers sans précédent.

Le prix moyen du baril, relève-t-il, a doublé en quatre ans : 75 dollars en 2007 contre 66 dollars en 2006, 55 dollars en 2005 et 38 dollars en 2004. Pour 2008, souligne M. Patrick Gay, le FMI retient un prix moyen de 90,5 dollars et ne prévoit de chute en dessous de 80 dollars qu’en 2012. Sur ces bases, les recettes d’exportations de l’Algérie devraient enregistrer un bond spectaculaire en 2008 : +25,4% à 75 milliards de dollars contre 59 milliards en 2007.

Les importations, favorisées par l’augmentation des recettes, devraient encore très fortement progresser en 2008 : +28% en volume après 21% en 2007. En valeur les importations devraient atteindre les 32 milliards de dollars en 2008 et continuer de s’accroître encore les années suivantes (+21,5% en 2009) pour atteindre près de 47 milliards de dollars à horizon 2012. Les importations de l’Algérie, rappelle M. Patrick Gay, étaient encore inférieures à 10 milliards de dollars en 2001. “Elles auront donc été multipliées par 3 en 7 ans et par près de 5 en un peu plus de dix ans” note-t-il. “Cette augmentation très forte de la demande extérieure bénéficie aux fournisseurs de l’Algérie, au premier rang desquels se trouve la France, même si sa part diminue depuis quelques années, avec l’arrivée de nouveaux concurrents, asiatiques notamment”, ajoute le conseiller financier à la mission économique de l’ambassade de France.

Le FMI considère aussi que l’abondance financière devrait, en interne, permettre à l’Algérie de réviser sa politique fiscale en faveur des entreprises. Bonne nouvelle pour les entreprises, selon M. Patrick Gay le rapport du FMI indique notamment qu“une suppression de la taxe sur l’activité professionnelle (TAP) est sérieusement envisagée par les autorités”.

La nécessité de la suppression de la taxe sur les activités professionnelles (TAP) considérée comme une taxe prohibitive, notamment pour les secteurs où la marge bénéficiaire d’intervention est très réduite est une revendication chaque fois réitérée par le patronat. Cette taxe est un impôt direct, à la charge du contribuable, donc normalement exigible uniquement en situation bénéficiaire ; en situation de déficit, elle ne devrait pas être exigible ; or, étant prélevée comme une taxe, elle est dans les faits exigée quel que soit le résultat de l’entreprise. Les chefs d’entreprise sont convaincus que la suppression de la taxe sur les activités professionnelles aura, sans aucun doute, des répercussions favorables sur la compétitivité des entreprises.

Le taux de la TAP actuellement appliqué est fixé à 2%. M. Patrick Gay souligne que le FMI ne croit pas, par ailleurs, au risque de dérapage inflationniste en Algérie. Pour rappel, lors d’une conférence la mission du Fonds monétaire, avait indiqué que l’inflation, grâce à une politique monétaire prudente, reste maîtrisée et devrait affiché un taux de 4% “peut-être un peu moins, autour de 3,7%”, en dépit de la hausse des prix des produits alimentaires frais et importés. “Le FMI retient, malgré tout, quelques critiques”, souligne M. Patrick Gay. “Il pointe, par exemple, le taux de prêts non performants encore trop élevé dans le secteur bancaire : 35% des encours de prêts ; dont 45% pour les prêts au secteur privé. Il souligne aussi la trop grande dépendance à l’égard des hydrocarbures et recommande, une plus grande diversification de l’économie”, souligne-t-il.

Synthèse M. R. (Liberté)
Revenir en haut Aller en bas
 
Les reçettes d'exportation de l'Algérie ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» photo algérie.
» Tchouktchouka à l'Algéroise
» Nouvelles intempéries en Algérie
» la kabylie(en algérie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! :: Actualités :: Algérie-Actualités :: Economie-
Sauter vers: