L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!
Bienvenue sur notre Forum.

L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!

Espace de Débats d'idées, d'Echanges et de Communication Intelligente  
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur l'Algérie au Cœur, à Corps et à Cris - Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments en notre compagnie. - Want Too Free! Où Va l'Algérie!

PageRank
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 171 le Lun 29 Aoû 2011 - 21:50
Statistiques
Nous avons 860 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est mumus

Nos membres ont posté un total de 188555 messages dans 4365 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires




i-Gratuit.info - Référencement 100% gratuit

Tchat Blablaland
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! sur votre site de social bookmarking
Facebook
My Great Web page

Partagez | 
 

 Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tchiper
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9605
Age : 101
Localisation : Taberdga
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès   Ven 1 Oct 2010 - 12:57



Citation :
En bon français, ce s'appelle un abus d'autorité. Au ministère, on appelle cela une rotation de personnel. En définitive, une directrice d'un établissement hospitalier public a perdu son poste, non sans avoir été rabrouée, humiliée et pratiquement limogée devant les caméras de la télévision nationale. Mme Tayati, directrice de l'EPSP à Bab-el-Oued, a osé tenir tête au ministre de la Santé. Elle est relevée de ses fonctions. Une rotation de personnel, dit le ministère. Une sanction, plutôt!

La scène se passe au JT de 20 heures de l’ENTV du jeudi 23 septembre 2010. La présentatrice lance son sujet : «La visite inopinée demeure l’un des moyens de se rendre compte de la réalité des choses. C’est le moyen utilisé dernièrement le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Djamel Ould Abbes, qui a effectué, aujourd’hui, une visite surprise dans deux EPSP à Bab El Oued, dans la capitale. La bonne gestion et les conditions d’accueil des malades ont donné satisfaction au ministre qui a, par contre, déversé toute sa colère sur certains responsables qui ont manqué à leurs devoirs envers les malades. Le ministre a, toutefois, tenu à féliciter les staffs personnels des ces deux unités situées dans le plus grand quartier populaire du pays en termes de densité démographique.» Une fois n'est pas coutume, l'équipe dépêchée par l'ENTV pour suivre la visite inopinée du ministre était munie de ...4 caméras.

La présentatrice du journal déroule son commentaire alors que défilent des images du ministre visitant les différentes parties de l’établissement en question. Quelques secondes après l’arrêt du commentaire, on aperçoit le ministre faisant face à Mme Tayati, la directrice de l’EPSP, habillée d’un tailleur jaune. On entend le ministre lui intimer un ordre : «Vous me laissez terminer!» Mme Tayati : «Allez-y… »Le reste de la phrase est inaudible à cause d’une sonnerie de téléphone). Le ministre :«Ne prenez pas ce ton!». Mme Tayati: «Je parle correctement…»

Après quelques instructions sur l’accueil des malades, le ministre demande à Mme Tayati de lui montrer les différents services. Celle-ci le devance dans l’étroit couloir avant de s’arrêter devant une pièce dont la porte est fermée à clé. On l’entend vaguement préciser qu’il s’agit du cabinet du médecin chef, absent en l’occurrence. Le ministre : «Vous l’avez signalé au ministre…euh…au ministère?» Suit une question inaudible de la directrice, dos tournée à la caméra. Le ministre: «Oui, comme quoi le médecin chef n’est pas là…il faut qu’on le sache…au ministère, pas au ministre…». La directrice : «Mais, on n’a jamais signalé l’absence…on n’a jamais signalé les congés…». Le ministre l’interrompt brutalement : « Baissez le ton! Baissez le ton!...», lui ordonne-t-il en faisant un geste de la main à plusieurs reprises. La directrice : «Je vous parle…je vous réponds..». Le ministre ne lui donne aucun seconde de répit : «Baissez le ton!...». la directrice : «Alors je ne réponds plus…» Le ministre: «Allez dans votre bureau! Allez dans votre bureau ! ». la directrice: «Merci, il n’y a pas de problème!». Elle tourne les talons et quitte le ministre et sa délégation. La séquence suivante montre le ministre exprimant sa grande satisfaction des progrès qu’il a constaté, félicitant des travailleurs en blouses blanches réunis autour de lui, etc, etc, etc...

S’il n’y avait que cela, l’incident serait d’une banalité affligeante tant il est de coutume de voir des hauts responsables algériens, à leur tête le président de la République, passer de mémorables savons à des responsables qui n’avaient d’autre choix que de courber la tête et l’échine. Mais voilà, les chose ne sont pas restées là. Cinq jours après la diffusion de ce reportage, la directrice l’EPSP de Bologhine, Mme Tayati, a été limogée de son poste et mutée à la clinique des Orangers avec le grade le plus inférieur. Clinique dont elle était sous-directrice quelques années auparavant. En dépit de nos multiples tentatives d'entrer en contact avec l'intéressée, celle-ci n'a souhaité s'exprimer sur le sujet. Des proches de cette mère de trois enfants révèlent que depuis son limogeage, son téléphone n'a pas cessé de sonner. Des collègues, des amis, des fonctionnaires ne cessent de l'appeler pour lui apporter soutien et lui manifester leur solidarité. Des travailleurs de l'EPSP lui ont également adressé des motions de soutien.

Relevée de son poste? Pas du tout, répond le chargé de communication du ministère de la Santé, Slim Belkacem. Dans une déclaration accordée à El Watan.com, ce responsable explique candidement que le départ de Mme Tayati de son poste obéit à une mouvement de personnel. « Il s'agit d'un processus qui a débuté en avril dernier, argue-t-il. Plusieurs responsables de CHU ont été d'ailleurs mutés à l'époque vers d'autres établissements. Pour preuve, le directeur du CHU Mustapha Bacha s'est retrouvé à Sidi Bel Abbès, celui de Douéra au CHU de Bab El-Oued. Et maintenant, c'est autour des EPSP de connaitre leur mouvement de rotations. Il ne s'agit donc nullement d'une sanction en relation avec cette scène télévisée. » Mais bien sûr...

Surnommée Mme Thatcher (allusion à Margaret Thatcher, ancienne premier ministre britannique connue pour son caractère bien trempé), diplômée de l'école nationale de l'administration (DAS première classe), diplômée de l'ENA (Ecole nationale d'administration) à Alger, titulaire d'un doctorat à l'université de Perpignan (France), Mme Tayati qui a assuré pendant plusieurs années la direction du personnel au niveau du secteur de Sidi M'hamed (Alger). Le blog d'un journaliste algérien (http://ffs1963.unblog.fr/) révèle qu'elle a été nommée à la tête de l'établissement de Bologhine par l'ex-ministre de la Santé, Said Barkat, peu de temps avant que celui-ci ne perde son portefeuille ministériel à la faveur du remaniement opéré en mai 2010. A peine nommée en avril 2010, aussitôt limogée et mutée en septembre 2010. La rapidité avec laquelle cette dame a «bénéficié» d'une mutation cache mal une sanction en bonne et due forme. La sanction est d'autant plus sévère et étrange que l'équipe de journalistes dépêchée par l'ENTV pour suivre la visite inopinée du ministre de la Santé dont la propre fille gère la cellule de communication était munie de ...4 caméras. Quatre caméras pour une visite d'inspection ordinaire, on voudrait filmer un limogeage télévisé qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Au delà de l'abus d'autorité dont a fait preuve le ministère de la Santé, il y a bien sûr la manière avec laquelle s'est comportée un ministre de la République vis-à-vis d'une employée de l'administration. Mépris, condescendance, autoritarisme et un langage qui rappelle celui d'un seigneur face à son vassal, le comportement du ministre de la Santé, Djamel Ould Abbes, choque autant qu'il indigne. M. le ministre dont la cellule de communication est gérée par sa fille devrait apprendre à baisser le ton quand s'il s'adresse aux citoyens de la république.
Source: http://www.dna-algerie.com

_________________

Imagine Invité, there's no countries,
It isnt hard to do,
Nothing to kill or die for,
And No religion too,
Imagine Invité, all the people
living life in peace...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-algerie.org
Tchiper
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9605
Age : 101
Localisation : Taberdga
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès   Ven 1 Oct 2010 - 13:08

Chapeau! madame Tayati! pour n'avoir pas plié l'échine devant un ministre, obséquieux devant son maître et hautain avec ses subalternes.
Je m'incline bien bas devant votre témérité quand bien des hommes auraient opté pour la courbette et le «Anaâm sidi...»

_________________

Imagine Invité, there's no countries,
It isnt hard to do,
Nothing to kill or die for,
And No religion too,
Imagine Invité, all the people
living life in peace...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-algerie.org
Nanou
Posteur Suprême
Posteur Suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13116
Age : 46
Localisation : ici
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès   Lun 4 Oct 2010 - 15:05

Affligeant de bêtise Evil or Very Mad
Les hommes ont besoin toujours et encore d'asseoir leur autorité, et de disposer de la vie des gens pour se sentir valoriser.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52096
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès   Lun 4 Oct 2010 - 16:50

Eh oui, son autorité en a pris un coup, surtout devant les caméras et ses subalternes!

Il n'y a pas de dialogue possible avec des personnes comme ça et c'est bien dommage (sauf si tu va dans leur sens).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mme Tayati limogée pour n'avoir pas plié l'échine devant le ministre Ould Abbès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto pour des ongles brillants et lisses
» Combien de temps après le début de votre d' AC...
» Nationalité irlandaise
» TISF : comment faire pour y avoir droit ?
» Comment fait on pour avoir constament une photo ou autre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! :: Actualités :: Algérie-Actualités-
Sauter vers: