L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!
Bienvenue sur notre Forum.

L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!

Espace de Débats d'idées, d'Echanges et de Communication Intelligente  
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur l'Algérie au Cœur, à Corps et à Cris - Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments en notre compagnie. - Want Too Free! Où Va l'Algérie!

PageRank
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 171 le Lun 29 Aoû 2011 - 21:50
Statistiques
Nous avons 860 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est mumus

Nos membres ont posté un total de 188557 messages dans 4365 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires




i-Gratuit.info - Référencement 100% gratuit

Tchat Blablaland
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! sur votre site de social bookmarking
Facebook
My Great Web page

Partagez | 
 

 L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington

Aller en bas 
AuteurMessage
amel
Posteur
Posteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : 37
Localisation : Newcastle/Angleterre
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   Mar 5 Jan 2010 - 12:00

Paris et Washington viennent de prendre des mesures durcissant les contrôles des voyageurs provenant de plusieurs pays, dont l’Algérie. Des décisions intervenues après la tentative d’attentat du Nigérian Omar Farouk Abdulmutallab. Ce dernier a tenté, fin décembre, de faire exploser un avion américain assurant la liaison Amesterdam-Détroit en utilisant un explosif que les appareils de surveillance n’ont pas pu détecter.
L’Algérie se retrouve ainsi dans les mêmes listes que le Yemen, la Somalie ou l’Afghanistan, des pays où l’Etat a cessé d’exister depuis plusieurs années. Un pays comme le Maroc, dont les ressortissants sont régulièrement impliqués dans des attentats ou des tentatives d’attentats, ne figure curieusement sur aucune liste.
L’inscription de l’Algérie sur ces listes pose aussi un autre problème. A plusieurs reprises, de hauts responsables américains ont loué les efforts de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme. On découvre aujourd’hui que ces déclarations, très médiatisées par les médias officiels algériens, ne sont en réalité que des formules diplomatiques qui cachet de réels inquiétudes occidentales concernant la gestion de la lutte antiterroriste par l’Algérie. D’ailleurs, le Département d’Etat américain n’a jamais levé le « travel warning » adressé aux ressortissants américains qui se rendent en Algérie.
La série d’enlèvement de touristes occidentaux dans le Grand Sud algérien, au Mali et en Mauritanie a suscité beaucoup d’inquiétudes à la Maison blanche. A Washington, on ne comprend pas pourquoi Mokhtar Belmokhtar, présenté comme le chef des groupes terroristes du Sud, n’est toujours pas localisé. Et on s’interroge sur les raisons de non jugement de Abdelrazak El Para, en détention depuis quatre ans, alors qu’il a été reconnu responsable du kidnapping des touristes allemands en 2003.
Le sous-secrétaire d’Etat chargé du Proche-Orient Jeffrey Feltman et la sous-secrétaire adjointe à la Défense, Vicki Huddleston, sont également venus à Alger pour, entre autres, discuter sur le combat mené par les autorités algériennes contre Al Qaida au Maghreb. Et Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, qui s'est rendu à Washington le 11 décembre 2009, a eu à répondre à des questions précises posées par les experts du Conseil de sécurité de la Maison Blanche, par Daniel Benjamin, coordonnateur pour le contre-terrorisme au département d’Etat, et par le général James Jones, conseiller du président Barack Obama pour les Affaires de sécurité nationale.
A Paris, la décision de mettre l’Algérie dans la liste des pays à risques semble s’inscrire dans une logique de confrontation née de la crise du diplomate Hassani et de la relance de l’affaire des Moines de Tibhirine. Les relations politiques entre les deux pays traversent une profonde zone de turbulences depuis plus d’une année. La visite des officiels dans les deux sens sont devenus rares. Et le déplacement du président Bouteflika, qui devait avoir lieu en juin 2009, a été reporté sine die. Mais, c’est la première fois que Paris remet en cause d’une manière implicite les capacités algériennes à mettre fin au phénomène terroriste. Les services de sécurité des deux pays ont toujours travaillé en étroite collaboration sur ses dossiers. Cela dit, l’ambiguïté dans le discours officiel algérien partagé entre nécessité d’éradiquer le terrorisme et appel incessant à la réconciliation nationale, a ouvert la voie à toutes les interrogations sur la volonté de rétablir complètement la sécurité dans le pays par les moyens conventionnels.
Enfin, l’inscription de l’Algérie sur ces deux listes de la honte n’a donné lieu à aucune réaction officielle. Lundi, le Nigéria a réagi en déplorant le fait qu’il figure sur la liste américaine. A Alger, on observe toujours le silence alors qu’une telle annonce aurait pu au moins provoquer une convocation des ambassadeurs américain et français à Alger.
Quelle honte
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52096
Age : 100
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   Mar 5 Jan 2010 - 12:08

C'est un mandat de motus et bouche cousue!

Ça ne va pas faciliter l'obtention des visas, Zut!
Revenir en haut Aller en bas
karim16
Maître-Posteur
Maître-Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6479
Age : 51
Localisation : devinez
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   Mar 5 Jan 2010 - 13:22

Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52096
Age : 100
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   Mar 5 Jan 2010 - 13:51

karim16 a écrit:

Ils ont l'air d'être dans leurs petits souliers , les pauvres!
Revenir en haut Aller en bas
Twinkle Eyes
Posteur
Posteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 391
Age : 38
Localisation : Alger
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   Ven 8 Jan 2010 - 23:04

"Hem idhahek hem ibeki " un proverbe algérien qui veut dire un malheur qui fait rire et pleurer en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Algérie sur les listes noires des pays à risques terroristes: l'affront de Paris et Washington
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Conseils pour fdt pour peaux noires
» photo algérie.
» Tchouktchouka à l'Algéroise
» Nouvelles intempéries en Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! :: Actualités :: Algérie-Actualités-
Sauter vers: