L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!
Bienvenue sur notre Forum.

L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie!

Espace de Débats d'idées, d'Echanges et de Communication Intelligente  
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur l'Algérie au Cœur, à Corps et à Cris - Nous vous souhaitons de passer d'agréables moments en notre compagnie. - Want Too Free! Où Va l'Algérie!

PageRank
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 171 le Lun 29 Aoû 2011 - 21:50
Statistiques
Nous avons 860 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est mumus

Nos membres ont posté un total de 188555 messages dans 4365 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires




i-Gratuit.info - Référencement 100% gratuit

Tchat Blablaland
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! sur votre site de social bookmarking
Facebook
My Great Web page

Partagez | 
 

 Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sekoura
Maître-Posteur
Maître-Posteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8796
Localisation : --
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...   Lun 19 Jan 2009 - 17:44

Israël touché par le drame en direct d’un médecin palestinien
Sa maison a été bombardée pendant une interview à une télé israélienne.

TEL-AVIV, envoyée spéciale DELPHINE MATTHIEUSSENT

Les cris d’un père palestinien face à la mort de ses enfants, retransmis en direct à la télévision, ont bouleversé une opinion israélienne jusque-là généralement peu encline à la compassion pour les souffrances des Gazaouis. Vendredi vers 17 heures, lors du journal télévisé de la 10e chaîne israélienne, l’interview du docteur Ezzedine Abu al-Aish, 55 ans, habitant de Gaza et militant de la paix, tourne au drame. «Personne ne peut arriver jusqu’à nous, mon Dieu. […] Mes filles, que quelqu’un vienne nous aider s’il te plaît. Viens vite, viens, viens !» En liaison avec le journaliste Shlomi Eldar, le docteur palestinien hurle de douleur en direct. Trois de ses filles et une nièce viennent d’être tuées dans un tir de char israélien sur sa maison de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Le journaliste, décomposé, quitte précipitamment le studio pour organiser des secours. Il parvient à obtenir de l’armée israélienne qu’une ambulance palestinienne évacue directement les blessés - une fille, une nièce et le frère de Ezzedine Abu al-Aish -, jusqu’au point de passage d’Erez entre Israël et la bande de Gaza. De là, ils sont pris en charge par des ambulances israéliennes et transférés en hélicoptère à l’hôpital de Tel Hashomer, près de Tel-Aviv.

Permis spécial. Cet hôpital, Abu al-Aish le connaît bien car il y exerce comme gynécologue, spécialisé dans les traitements de fertilité. Parallèlement, il y mène des recherches sur le traitement des enfants palestiniens en Israël, souvent hospitalisés pour de longues périodes en raison de l’absence de suivi médical dans les territoires palestiniens. Il bénéficie d’un permis spécial qui lui permet de faire des allers-retours entre le territoire palestinien et son lieu de travail. Pendant les plus de trois semaines d’offensive militaire israélienne à Gaza, Abu al-Aish, qui parle couramment l’hébreu, était devenu une des rares voix gazaouies à parvenir aux téléspectateurs israéliens. Il rendait compte régulièrement par téléphone pour la télévision israélienne des souffrances et des tragédies endurées par les civils palestiniens. Il parlait aussi de sa peur pour ses huit enfants. «Pourquoi ont-ils fait ça ? Pourquoi ont-ils tué mes filles, des soldats de la paix à qui j’avais donné la meilleure éducation, qui avaient été dans des camps avec les enfants israéliens ?» répète Abu al-Aish, la voix tremblante, assis au chevet de sa fille Shatha, 17 ans, grièvement blessée à l’œil. Selon l’armée israélienne, la maison d’Abu al-Aish a été visée vendredi par un tir d’artillerie en réponse à des tirs de snipers depuis le bâtiment (ou à proximité de celui-ci). Une version réfutée par le médecin lors d’une conférence de presse samedi à l’hôpital. «S’il y avait des snipers pourquoi ne leur ont-ils pas tiré dessus ? Pourquoi ont-ils visé la chambre [où se trouvaient ses filles et sa nièce, ndlr]», s’interroge-t-il.
«En sécurité». Alors qu’il s’adresse aux journalistes, il est pris à partie par la mère de trois parachutistes israéliens qui le somme d’expliquer pourquoi il y avait des armes chez lui. Elle expliquera ensuite comprendre la douleur du médecin mais ne
pas croire que l’armée avait visé le bâtiment sans raison.
«Quelques jours avant, lorsqu’un char s’est approché, j’ai appelé des amis journalistes israéliens et le bureau de coordination de l’armée à Erez pour donner le signalement de la maison. Je pensais que nous étions en sécurité», précise Abu al-Aish.
Lorsque l’obus a frappé son domicile, il était en train de «jouer à l’âne» avec son plus jeune fils, Mohammed, âgé de 6 ans, agrippé sur son dos.
Ses trois filles Bisan, 20 ans, Mayar, 15 ans, Aya, 14 ans, et sa nièce Nur, 17 ans, ont été tuées sur le coup, alors qu’elles se trouvaient dans une pièce adjacente, touchée de plein fouet. Veuf depuis quelques mois - son épouse est décédée d’un cancer en septembre -, Abu al-Aish parle d’une voix brisée, qui contraste avec sa carrure trapue et ses traits vigoureux. «A l’hôpital, les gens me demandent souvent d’où je suis, de Haïfa ou de Nazareth [villes arabes israéliennes] ? Je veux qu’ils sachent que je viens du camp de réfugiés de Jabaliya, que je suis Palestinien et que nous pouvons vivre ensemble. Je pense que la médecine peut être un pont pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. J’ai d’ailleurs reçu de nombreuses marques de sympathies de collègues israéliens. Je continuerai à travailler pour la paix», assure-t-il. Et d’ajouter :
«Mais en tuant mes filles, ils ont tué mes espoirs et mon rêve. Nous devions tous partir au Canada où je venais de trouver du travail. Mes filles étaient d’excellentes étudiantes, je suis sûr qu’elles auraient très bien réussi.»

Source Libération


Dernière édition par Sekoura le Lun 19 Jan 2009 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sekoura
Maître-Posteur
Maître-Posteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8796
Localisation : --
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...   Lun 19 Jan 2009 - 17:44

Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52096
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...   Lun 19 Jan 2009 - 18:41

Sekoura a écrit:
Voici la vidéo

http://leweb2zero.tv/video/deenasty_604972f81709e0c

Je l'ai vu à la TV!! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Israel voit l'horreur de ses bombardements en direct à la télé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un retraité se voit supprimer sa pension au motif... qu’il est mort"!
» MSN: témoignage d'horreur
» 1944 - Bombardements, Destruction sémaphore, Phares, Digue Sud, Tunnel Jenner, Chaos ...
» horreur sur les echographies
» on ne voit bien qu'avec le coeur... Saint Exupéry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Algérie au coeur, à corps et à cris! - Want Too Free! Viva l'Algérie! :: Palabres :: Café Maure-
Sauter vers: